Photographier l'[extra]ordinaire

Quelques fois, les petites scènes de la vie de tous les jours,  à y regarder de plus près,  se transforment en œuvres extraordinaires. Il suffit parfois d’une observation attentive de son entourage, d’une contemplation empreinte de sensibilité et de tendresse pour transformer et sublimer la banalité du quotidien. L’art photographique se prête particulièrement bien à cet exercice.

L’exposition William Eggleston, From Black and White to Color présentée au Musée de l’Elysée à Lausanne nous propose « […]une vision inédite de l’Amérique quotidienne, banale, avec ses typologies : les supermarchés, les bars, les stations-services, les voitures et des personnages fantomatiques
perdus danhttp://www.elysee.ch/no_cache/expositions/detail/article/william-eggleston-from-black-and-white-to-color/s l’espace […] » extrait du dossier de presse de l’exposition.

(Re)-découvrez l’oeuvre de quelques photographes, passés maîtres dans l’art de transcender l’ordinaire.

Laisser un commentaire

9 − neuf =