Prima la musica e poi le parole: partition hybride

Bärenreiter lance un projet éditorial novateur : la collection « Opera », une série de 21 partitions du théâtre musical européen du XVIIe au XXe siècle en édition critique hybride. Les partitions imprimées dans leur format traditionnel sont accompagnées d’une carte USB qui présente, grâce au logiciel d’édition musicale Edirom, la version électronique de la musique et du livret en relation dynamique avec les sources autographes et les commentaires critiques. Il s’agit donc d’un outil musicologique très intéressant.

Le premier volume de cette série est consacré au divertissement théâtral en un acte d’Antonio Salieri sur un livret de Giovanni Battista Casti, Prima la musica e poi le parole, pour lequel l’éditeur donne une large introduction (synopsis, contexte historique, réception, cast, …). Il fut représenté pour la première fois le 7 février 1786 à l’Orangerie du château de Schönbrunn de Vienne et fut commissionné par l’empereur Joseph II qui voulait mettre en compétition l’opéra italien et le Singspiel allemand. Le divertimento de Salieri dut donc s’opposer au Der Schauspieldirektor de Wolfgang Amadeus Mozart, représenté immédiatement après dans le même jardin.

Curieux de découvrir cette partition hybride ? Venez l’emprunter à la BCUL site Riponne !

Prima-la-musica-189x300

Laisser un commentaire

4 × trois =