Printemps musical

Le printemps qui marque le renouveau dans la nature, la floraison des plantes, le réveil des animaux hibernants, a été un thème inspirant pour les compositeurs de musique.

Un des plus célèbres hymnes au printemps est tiré des Quatre saisons du compositeur vénitien Antonio Vivaldi. Véritable tableau musical qui dépeint la nature, dans le Printemps on entend des chants d’oiseaux imités par les trilles des violons, le bruissement du vent dans le feuillage ou encore le murmure des ruisseaux. Ce concerto pour violon et orchestre, ainsi que les trois autres, a voyagé dans le temps et a inspiré nombre de compositeurs. Max Richter par exemple, compositeur germano-britannique, en a réalisé une recomposition en 2012. Le miracle de cette partition est d’avoir fait de Vivaldi un post-minimaliste qui s’ignore. Le musicien de jazz français Jacques Loussier, célèbre pour avoir remanié à la manière jazz plusieurs compositeurs classiques, a également réinterprété les Quatre saisons de Vivaldi, dont le Printemps.

Le réveil de la nature a fait naître un souffle créateur chez de nombreux compositeurs : Astor Piazzolla (Las cuatro estaciones : Printemps), Beethoven (Spring Sonata op.24), Richard Strauss (Quatre derniers lieder : Frühling), Tchaîkovski (Les saisons : Printemps), Benjamin Britten (Spring Symphony), Debussy (Images : Rondes de printemps), Darius Milhaud (Concertino de printemps), Robert Schumann (Symphonie no. 1 « Printemps »), Stravinsky (Le sacre du printemps), Joseph Haydn (Die Jahreszeiten), Edvard Grieg (Zwei elegische Melodien : Letzter Frühling), le compositeur vaudois Aloÿs Fornerod (Le voyage de printemps), …

Dans le domaine de la chanson Edith Piaf chante « Enfin le printemps », Claude François « Y’a le printemps qui chante », Jacques Brel « Au printemps », Leo Ferré « C’est le printemps ».

Alors, bon printemps en compagnie des collections musicales de la Riponne ! Découvrez notre sélection.

 

Laisser un commentaire

quatre × 2 =