Fêtons le 450e anniversaire de Claudio Monteverdi !

Claudio Monteverdi (1567-1643) est considéré, avec son Orfeo (1607), comme l’un des créateurs du nouveau style de musique qui fut appelé dramma per musica, c’est-à-dire le futur opera, un spectacle entièrement chanté mêlant émotion, dramaturgie et lyrisme.

Compositeur de musique vocale essentiellement, à la charnière entre musique de la Renaissance et musique baroque, Monteverdi est également le dernier représentant de l’école italienne du madrigal avec ses neuf Livres consacrés à ce genre ainsi que l’auteur d’une abondante production de musique polyphonique sacrée. La prédominance de ces genres est liée notamment à sa position professionnelle de maître de chapelle à la cour de Mantoue d’abord, de Venise ensuite. Il est, en effet, le fournisseur de musiques polyphoniques sur textes littéraires pour le noble divertissement privé d’un cercle de courtisans et d’académiciens.

L’art de Monteverdi a paru à ses contemporains comme révolutionnaire et même visionnaire. Dans la préface de son V livre de madrigaux, il reconnaît la valeur de l’apprentissage stricte des règles de la bonne composition, tirées de la tradition. Mais ensuite il souligne que la mission principale de la musique est d’émouvoir. Cela implique la création d’un nouveau style, dans lequel les exigences expressives doivent primer sur le respect prosaïque des normes de l’ancien style. Monteverdi dédie alors sa vie et son art à exprimer toutes les émotions humaines, de l’amour à la colère, de la joie au désespoir.

Au cours de sa vie, il produisit des pièces appartenant aussi bien au style ancien qu’au nouveau. Mais la grandeur de Monteverdi a été sa capacité de conserver dans le nouveau style toutes les valeus exprimées dans l’ancien. Il a été capable de dépasser la tradition en l’assimilant.

Envie de connaître mieux ce compositeur et d’écouter ou d’interpréter sa musique ? Découvrez notre sélection de documents !

Quelques liens intéressants :

 Le DVD de cette incroyable interprétation est disponible à la Riponne ! Venez l’emprunter !

Laisser un commentaire

un × trois =