Le Prix « Salut l’étranger-ère ! » 2017 récompense Pierre Centlivres, qui a confié sa bibliothèque à la BCU Lausanne

Les anthropologues vaudois Pierre et Micheline Centlivres ont fait don en 2007 à l’Etat de Vaud de leur bibliothèque d’anthropologie, de leurs collections d’images populaires du Moyen-Orient, de petits catéchismes des métiers afghans, ainsi que de milliers de photographies réalisées sur le terrain, pendant plus de quarante ans. Les archives personnelles de travail complètent la généreuse donation de ce couple de chercheurs passionnés.

Pierre Centlivres, ethnologue et professeur honoraire de l’université de Neuchâtel, s’est illustré au niveau national et international, par ses travaux sur l’altérité et sur l’Afghanistan. Le Conseil d’État du canton de Neuchâtel lui a remis le 15 décembre dernier le Prix « Salut l’étranger-ère ! » 2017 pour sa contribution à la définition et à l’élaboration de la politique en matière d’intégration et pour saluer une personnalité exceptionnelle dont les travaux et l’engagement ont contribué au rayonnement de la politique interculturelle du canton.

Une occasion de (re)découvrir le fonds Centlivres de la BCU Lausanne : les travaux de Pierre et Micheline Centlivres et les points forts de la collection offerte : ouvrages sur l’Afghanistan, livres de voyages en Asie, livres et revues d’ethnologie et d’anthropologie, entre autres.

Michel Maillefer

Laisser un commentaire

vingt − deux =