Les Braconniers │Première séance autour de Mommy

On commence par du cinéma!
Le lien fort entre un adolescent atteint de TDAH et sa mère

Mommy. C’est un film de Xavier Dolan, c’est aussi un mot tendre qu’un enfant dit à sa mère. De la tendresse d’une mère et de son enfant il y en a dans ce long-métrage, mais d’une manière terrible et destructrice. Quand j’ai vu Mommy pour la 1ère fois il m’a fait penser à Larry Clark et à Gus Van Sant, à leur façon de nous montrer l’adolescence d’une manière sublime et cruelle à parts égales. Il m’a fait penser aussi à Cassavetes et à Bergman, car j’ai ressenti des personnages opprimés dans leur relation aux autres et enfermés par le cadrage même du film. Mais je n’ai aucune idée si ce sont des références que Dolan a cherchées ou pas, de toute façon pour moi elles existent et elles ont du sens. Je viens de lire il y a peu un roman sur la relation d’une mère et d’une fille, Esprit d’hiver de Laura Kasischke, et dans ma tête il y a certains mots pour le designer qui sont les mêmes que j’utiliserais pour parler de Mommy : redoutable, inquiétant, vertigineux, funambule…

Ce film, je l’aime et je ne l’aime pas. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles je l’ai choisi comme point de départ de notre première braconne.

Retrouvez ici le programme complet du club

Laisser un commentaire

5 × trois =