L’invention de l’eau froide, selon Jacques Dubochet

« Nous sommes des paquets de flotte ! », déclare Jacques Dubochet, prix Nobel de chimie 2017

Le vivant se caractérise par sa composition riche en eau, mais lorsque l’on veut l’étudier en microscopie électronique cela pose pas mal de problèmes.

Il y a une trentaine d’années Jacques Dubochet c’était penché sur la question et a finalement découvert un nouvel état de l’eau. Avec ses co-lauréats du prix Nobel de chimie 2017 , il a mis au point une méthode de microscopie électronique qui a permis de voir d’abord des virus puis, après des perfectionnements, de voir les atomes et les molécules.

Vous pouvez venir à l’Unithèque pour en apprendre plus sur cette recherche et sur la personnalité du Nobel de l’UNIL. L’exposition se compose de panneaux explicatifs et d’un iPad sur lequel se trouve quelques articles clés de sa recherche et des vidéos.

Une sélection des publications du prix Nobel de l’UNIL est par ailleurs désormais à disposition de toutes les personnes intéressées par ses recherches en cryomicroscopie électronique. La production scientifique de Jacques Dubochet peut être également consultée sur sa page Unisciences.

L’exposition est visible sur le site Unithèque de la BCUL jusqu’au mardi 3 avril.

crédit photo: © Felix Imhof, UNIL

Laisser un commentaire

neuf − 3 =