Boris Vian

La visite de l’exposition Boris Vian, en avant la musique! proposée par la Fondation Jan Michalski jusqu’en septembre nous a donné envie de nous pencher davantage sur cet écrivain fantaisiste et libre. Boris Vian (1920-1959), malgré sa courte existence, marque de son emprunte la vie musicale et littéraire parisienne de l’époque. Imaginez ! en quelques années, il est tour à tour ingénieur, trompettiste,  écrivain, chroniqueur, animateur, créateur d’émissions de radio, programmateur, défricheur de talents, éditeur du catalogue jazz chez Philips et traducteur. Rien que comme écrivain, il produit de nombreux romans, essais, pièces de théâtre, poèmes, livrets d’opéra et plus de 600 chansons. Certes, tous ne sont pas des chefs d’oeuvre et il subit des échecs éditoriaux. Mais si Boris Vian écrit autant, c’est sans doute parce qu’il est pressé par le temps, il se sait malade. Il a une soif de vie intense (il se marie deux fois!), n’hésite pas à provoquer, défend avec passion ses convictions, et manie avec dextérité humour et imagination. Son engagement pour le jazz lui permet de rencontrer de nombreuses personnalités musicales dont Charlie Parker, Juliette Gréco, Anne-Marie Cazalis, Miles Davis et Duke Ellington.

Le site Riponne vous propose une riche sélection de documents à lire ou écouter avant ou après la visite de l’exposition !

Quelques liens utiles

Laisser un commentaire

3 − 1 =