Un bruit de balançoire de Christian Bobin

« J’ai interrogé les livres et je leur ai demandé quel était le sens de la vie, mais ils n’ont pas répondu. J’ai frappé aux portes du silence, de la musique, et même de la mort, mais personne n’a ouvert. Alors j’ai cessé de demander. J’ai aimé les livres pour ce qu’ils étaient, des blocs de paix, des respirations si lentes qu’on les entend à peine »

C’est ce que je ressens quand je lis Bobin : le temps s’arrête. Une belle découverte comme toujours, un livre à savourer lentement : s’imprégner de ce style, de ces phrases (il y a des pépites !) qui nous décrivent la beauté de l’ordinaire. Un hymne, sous forme de différentes lettres, à la beauté dans la simplicité, à la nature et à la poésie. Alors laissez-vous doucement transporter par la mélodie de ces mots, retombez un instant en enfance, réapprenez à parler aux nuages, émerveillez-vous !

Disponible en version papier

Christine Favre, bibliothécaire BCUL site Riponne

Laisser un commentaire

un × un =