Le pianiste de Yarmouk de Aeham Ahmad

« Je suis pianiste. Je n’ai jamais porté de bannière. Ma révolution, c’est la musique. Je le sentais : c’est la langue dans laquelle je dois protester. Même si personne ne m’entend. »

Un témoignage au-delà des préjugés, l’autobiographie d’un homme ordinaire devenu célèbre malgré lui par son audace de jouer du piano, son arme de paix, dans les rues de Yarmouk (Syrie) détruites par la guerre. Une histoire dans l’Histoire, l’ouvrage retrace la vie de ce musicien, réfugié d’un pays à l’autre, de son enfance plutôt paisible à sa fuite pour l’Allemagne, son actuel pays d’accueil.

Disponible en version papier ici

Christine Favre, bibliothécaire BCUL site Riponne

Laisser un commentaire

dix-sept + neuf =