La légende d’une vie de Stefan Zweig

L’art vient de la vie et de ses passions, dans toute leur irréductible imperfection et authenticité… pourtant, la veuve de l’artiste disparu veut garder la légende d’une vie aseptisée, censurée et pliée aux exigences d’un scénario préétabli.

Ceci, non seulement va dénaturer le sens de l’œuvre d’un homme qui, de son vivant, se souciait peu de la morale courante, mais surtout impacte tragiquement sur le jeune fils qui, à son tour, est artiste et peine à trouver sa place et son droit à l’expression. Pire, il n’arrive plus à reconnaître son père, l’homme derrière la légende.

Mais la vie est bien faite et pour finir, tout s’effondre comme un château de cartes… très joli épilogue, original et poétique.

Disponible sur eLectures ou en version papier

Marina, BCUL, site Riponne

Laisser un commentaire

huit + sept =