Blessé de guerre dans un pays en paix

Revenu d’entre les morts après le massacre de Charlie Hebdo, Philippe Lançon, brillant critique littéraire à Libé, et plume de Charlie raconte les onze mois de sa reconstruction. Celle de son visage arraché par les balles. Celle de sa présence au monde.

Il en a tiré ce récit intense et sidérant, exempt de tout narcissisme, empreint d’une admirable douceur et sans une phrase de colère contre les terroristes.

Convoquant la beauté, la musique et la littérature pour rester du côté de la vie, il lit et relit Proust, Kafka, écoute et réécoute les préludes de Bach.

« Avec ce livre, en faisant du « Je » un « Nous », il autorise chacun à faire entrer en soi les disparus. Comment réussit-il cette prouesse ? En produisant de la littérature, tout simplement ». (Laurence Houot/Culture box)

« Le lambeau » est une offrande de Philippe Lançon à chacun d’entre nous.

Disponible sur eLectures et en version papier

Patricia, site Riponne

Laisser un commentaire

sept − 4 =