La révolution industrielle du Moyen-Age de Jean Gimpel

Je souhaite que l’histoire, tout en devenant plus scientifique, puisse demeurer un art, cette belle phrase de Jacques Le Goff en préface de son livre Pour un autre moyen âge, résume bien le dilemme de l’historien. Il fait œuvre de science mais ne peut pourtant pas faire abstraction de son imagination. Elle prend tout son sens lorsque l’on se penche sur les réalités de ce qu’aurait été, au Moyen Âge, le long sommeil de l’occident.

A travers La révolution industrielle du Moyen-Age de Jean Gimpel une image très différente en ressort. En effet, au regard d’une antiquité gréco-romaine magnifiée mais relativement pauvre en percées techniques et économiques, l’Europe chrétienne des XIème et XIIème siècles marque une rupture fondamentale de la pensée pratique et la technique occidentales et participe de l’avance prise sur le reste du monde à l’époque moderne. Une réflexion passionnante sur un pan méconnu mais fondamental de l’Histoire européenne.

Disponible sur eLectures ou en version papier

Laurent Albenque, BCUL site Riponne

Laisser un commentaire

deux + sept =