Tu t’appelais Maria Schneider de Vanessa Schneider

Vous avez peut-être vu « Le dernier tango à Paris » de Bernardo Bertolucci. Alors vous vous souviendrez de Maria Schneider, la jeune actrice qui donnait la réplique à Marlon Brando. Remontra ensuite à votre mémoire la scène insoutenable du viol. Cette scène a marqué au fer rouge la carrière de l’actrice, alors à peine sortie de l’adolescence.

Vanessa Schneider fait le récit de la vie et de la carrière de sa cousine, Maria, fille illégitime de Daniel Gélin. Car nous l’avons oublié, mais Maria a joué dans d’autres films, tous éclipsés par le Tango. L’auteure raconte sans fard la vie de la femme excessive, abîmée par une famille déphasée, qui ne lui apporta pas l’amour nécessaire à sa construction personnelle.

Le lecteur retrouvera aussi les années 1970, durant lesquelles l’ivresse de la liberté a fait tomber les remparts protecteurs indispensables à l’enfance.

Disponible sur eLectures ou en version papier

Christel Coquilleau, BCUL site Unithèque

Laisser un commentaire

cinq × 3 =