Comme une odeur de Noël…

En cette période de fêtes de Noël, il suffit d’un parfum pour réveiller brusquement un lointain souvenir et provoquer une grande émotion : des biscuits qui sortent du four, l’odeur du sapin qui se mélange avec celle des mandarines et nous voilà partis bien loin au pays de notre enfance !

Pourquoi ce sens est-il si intimement lié aux émotions ? En principe, un parfum nous émeut parce qu’on l’a déjà senti. Dès notre naissance, nous collectons des odeurs, celle de notre mère, celle de la forêt, de la salle de classe, d’un voyage dans un pays lointain… et ainsi de suite pour toutes les étapes de notre vie. Nous créons ainsi tout un catalogue d’odeurs dans lequel nous nous replongeons sans cesse. Il suffit alors d’une senteur pour être envahi par le sentiment qui lui est lié.

Les neurosciences se sont penchées sur ce phénomène. Une odeur procure des sensations immédiates, bonnes ou mauvaises, qui nous accaparent entièrement comme si l’effluve s’adressait directement à notre inconscient. De tous nos sens, l’odorat est le plus viscéral ; il est un sens immédiat, le seul ayant une connexion aussi directe avec la partie du cerveau qui régit les émotions, les comportements et la mémoire à long terme.

Pour ces cette fin d’année, nous vous proposons une sélection de documents aux parfums de fêtes pour vous faire vivre un Noël tout en plaisir et en gourmandise !
A vous les madeleines (de Proust), les pains d’épices et l’odeur de la cannelle !

A emprunter l’entrée de l’Agora de la BCU Lausanne, site Riponne, du 11 décembre au 12 janvier 2019

Nous vous souhaitons de joyeuses fêtes de Noël !

 

Laisser un commentaire

quatre × 5 =