Clara Haskil, Prélude et fugue

Serge Kribus a passé des journées entières aux archives musicales de la BCU – Lausanne pour lire la correspondance conservée dans le fonds de la pianiste Clara Haskil. En résulte une pièce de théâtre pleine de tendresse et d’empathie, magnifiquement illustrée par les gravures de Max Lapiower. Une interprétation artistique des documents d’archives très réussie, tout à fait dans l’esprit de Blaise Cendrars qui écrit en 1926 dans la préface à John Paul Jones ou l’ambition :

« Qu’est-ce qu’un document ?

[…]

Un tremplin.

Pour bondir.

Dans la réalité et la vie. »

Verena Monnier, Archiviste site Riponne

Emprunter ce livre

Laisser un commentaire

5 × 4 =