Martial Solal – Solo piano

Pianiste génial et explosif, Martial Solal fascine dans ces enregistrements inédits de 1966. Il y démontre une technique époustouflante et un don exceptionnel pour l’improvisation. A 91 ans, dans une interview parue à l’occasion de son (peut-être) dernier concert à Paris, il raconte comment il a développé ce don : « À pas de loup, discrètement. Ça a été un long chemin. On ne devient pas improvisateur de talent du jour au lendemain. On commence par improviser méchamment, gentiment ou timidement, puis on apprend, on se nourrit de toutes les musiques qui existent. Je crois que je suis assez doué pour l’éparpillement de mes idées, les choisir un peu partout et en faire une synthèse. Et surtout, la qualité que je m’attribue, à part la technique indispensable évidemment pour jouer d’un instrument, c’est d’avoir de très bons réflexes. Je peux m’emparer d’une note qui m’arrive n’importe où dans le cerveau et à partir de là, je suis capable de la développer, de donner le change même si l’inspiration n’est pas là, j’ai toujours de la ressource. Donc je compte sur mes réflexes pour mettre en forme l’imagination qui pourrait me parvenir. »

Connu avant tout comme pianiste de jazz, Martial Solal est également compositeur de musiques de films et musique classique comme en témoignent les nombreux enregistrements répertoriés dans les collections du site Riponne.

Pour en savoir plus

Laisser un commentaire

neuf − un =