Création de l’Iconopôle : une nouvelle section iconographique à la BCUL

Depuis le 1er mars 2019, la BCUL possède une nouvelle section dédiée au patrimoine iconographique : l’Iconopôle. Son noyau principal est constitué par la Collection iconographique vaudoise (CIV), transférée du Musée de l’Elysée à la BCUL en 2016. Cette collection fait actuellement l’objet d’une importante campagne visant à la rendre accessible au public et aux chercheurs. C’est dans ce cadre que le fonds Lenoir (plus de 4’000 documents), rattaché à la CIV, a été intégralement inventorié, nettoyé et reconditionné.

David-Paul Lenoir (1874-1964) est pasteur et missionnaire. Passionné de photographie dès l’adolescence, il immortalise les événements de l’époque, les moments importants de sa vie et réalise notamment des clichés d’une grande valeur documentaire en Afrique australe. Après des études de théologie à Genève, Lenoir s’engage auprès de la Mission romande en Afrique du Sud. De 1901 à 1907, il séjourne avec sa femme dans diverses stations missionnaires au Mozambique, au Transvaal et au Lesotho, où le couple se consacre à l’évangélisation. De cette période, Lenoir ramène un abondant témoignage photographique des activités déployées par la Mission romande : enseignement, soins médicaux ou encore ateliers de travaux manuels. D’autres prises de vue montrent également les missionnaires dans leurs explorations quotidiennes, parcourant le pays dans des chariots bâchés tirés par des bœufs, traversant des rivières à gué ou posant fièrement à côté de dépouilles d’animaux sauvages. Forcément subjectives, patiemment composées et mises en scène, ces vues dépeignent une image idéalisée de l’activité missionnaire.

Au-delà de l’intérêt pour une trajectoire personnelle, le fonds Lenoir forme un ensemble photographique très complet et varié, représentatif de la pratique amateur du tournant du 20e siècle. Il constitue également un témoignage exceptionnel sur ce pan méconnu de l’histoire romande qu’est l’entreprise missionnaire protestante en terre africaine.

Manon Saudan, chargée d’inventaire à l’Iconopôle

Référence : Derrière les cases de la mission. L’entreprise missionnaire suisse romande en Afrique australe (1870-1975), exposition conjointe du Musée cantonal d’archéologie et d’histoire et du Musée d’ethnographie de Neuchâtel, à voir à l’Espace Arlaud jusqu’au 17 novembre 2019, puis dès le 14 mars 2020 au Musée d’ethnographie de Neuchâtel

Laisser un commentaire

dix-huit − six =