Semiosis

Si la rencontre avec une intelligence extra-terrestre est un thème habituel de la science-fiction, le traitement « pompier » auquel il a souvent été soumis l’a quelque peu disqualifié. Avec Semiosis, Sue Burke réussi un premier roman qui, par son approche construite et progressive du premier contact et malgré quelques faiblesses, lorgne plutôt du côté des grands classiques, que ce soit le Cycle de l’Ekumend d’Ursula Le Guin ou l’univers de la série Foreigner par C. J. Cherryh.

Le cœur du roman s’organise autour d’une double confrontation, au sein de colons – trop ? – utopistes qui débarquent sur une planète assez éloignée de leurs attentes et entre les humains et les intelligences végétales qui y dominent l’écosystème.

Une belle réussite qui mérite une suite car l’auteur termine son récit, après plusieurs générations, sur ce qui n’est, en fin de compte, que le début de l’aventure colonisatrice.

Emprunter 

A lire sur eLectures

Laisser un commentaire

vingt − seize =